Depuis le 13 mars 1997, l’IFPP, le CAEFS et l’ADOPSED ont fusionné en une seule Association Régionale d’Alsace des Formations au Travail Educatif et Social dont le sigle IFCAAD reprend les deux premières initiales de chaque association :

 

Logo de l'IFCAAD

 

 

Un détour par l’histoire de ces trois associations nous permettra de mieux appréhender les fondements croisés et les cultures qui portent l’IFCAAD.  

 

1. L’IFPP

    En 1945, de nombreux Etablissements Sociaux relevant de l’Association Diocésaine se sont ouverts ou réinstallés en Alsace, pour accueillir différentes catégories d’enfants en difficulté. Le Chanoine Billing, Directeur des Œuvres Sociales et Charitables du Diocèse de Strasbourg, soucieux d’aider les Etablissements dans leurs tâches éducatives, crée en 1946, l’Institut de Formation Sociale et Psychopédagogique.

Cet Institut fonctionne avec une équipe itinérante, et, bien que d’inspiration catholique, travaille dès l’origine en collaboration avec l’ARSEA (Association Régionale Spécialisée d'Action Sociale d'Éducation et d'Animation), une association non confessionnelle, créée en 1946.
Un arrêté interministériel du 15 mars 1964 autorise l’IFSP à ouvrir une école privée de formation sociale catholique, mais sans personnalité juridique propre et, le 13 mai 1964, l’Institut de Formation Psychopédagogique Permanente (IFPP) adopte ses statuts et s’ouvre au-delà de son origine confessionnelle. La même année, le 13 octobre 1964, démarre l’école de Moniteurs-Educateurs, dirigée par le Docteur Mathis, neuropsychiatre.

L’arrêté interministériel du 4 septembre 1972 institue un Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’Aide Médico-Psychologique. Deux ans plus tard, à la demande conjointe de l’Institut Saint-André de Cernay, de la Fondation Protestante Sonnenhof de Bischwiller et du Centre Hospitalier de Brumath, l’IFPP ouvre une école des Aides Médico-Psychologiques. Progressivement cette formation se développe bien au-delà des trois établissements d’origine et les effectifs augmentent d’année en d’année.


La circulaire ministérielle du 7 juillet 1980 introduit une formation des Directeurs en cours d’emploi débouchant sur le Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Directeur d’Etablissement Social (CAFDES), en Alsace le CREAI et l’IFPP signent un protocole pour organiser cette formation dans la région, en partenariat avec l’Ecole d’Educateurs Spécialisés.

En juin 1994, Madame Metzger-Laconi, directrice de l’IFPP, envisage la création d’un Centre de Formation Continue au sein de l’IFPP. Ce projet est repris lors du changement de direction intervenu en septembre 1994 par Yvan Mura. Suite à l’élaboration par la DRASS d’un schéma régional de l’appareil des formations sociales en Alsace, Yvan Mura prend également la direction du Centre Alsacien d’Economie Familiale et Sociale en janvier 1997 et en mars 1997, le CAEFS fusionne avec l’IFPP.

Fin août 1997, l’IFPP quitte ses locaux de la rue Saint-Léon pour emménager dans un immeuble neuf sur deux niveaux au 12 rue Jean Monnet à Schiltigheim.

 

2. CAEFS


  
En septembre 1946, grâce aux concours du Chanoine Billing, Directeur des Œuvres Sociales et Charitables, se crée au 76 allée de la Robertsau à Strasbourg, le Centre Alsacien d’Enseignement Ménager Familial, seule école de cadres privés pour l’Alsace, dont la direction est assurée par Mademoiselle Pérol.


De 1947 à 1969, le Centre forme le personnel enseignant des Centres d’Enseignement familial et ménager, par la préparation au diplôme d’Etat de Monitrice d’Enseignement ménager familial. Les Centres d’Enseignement Ménager Familial d’Alsace sont regroupés dans une Fédération des Centres Ménagers d’Alsace dont l’un des présidents sera Francis Bockel et dont le dernier président était Maître Rudloff, Maire de Strasbourg et Président du Conseil Régional.


En 1969, une réforme des études oriente le Centre à la préparation du Brevet de Technicien Supérieur en Economie Sociale et Familiale.

En 1970, le Centre change de dénomination pour devenir Centre Alsacien d’Economie Familiale et Sociale et en 1972, le siège social est transféré au 17 rue de l’Observatoire à Strasbourg.


Jusqu’en 1985, la formation s’adressait exclusivement à des jeunes issus du cycle secondaire. De 1985 à 1997, en raison des conjonctures économiques et sociales, le recrutement se modifie et s’ouvre à des stagiaires en situation de reconversion professionnelles et à des demandeurs d’emploi, la préparation au BTS ESF se faisant uniquement par la voie de la formation continue.
Grâce aux dynamismes des directrices successives, Mesdemoiselles De Luget, Oudet, Ruhlmann, Herb et Godfrin, retraitée depuis fin décembre 1996, le Centre de Formation a su s’adapter aux évolutions « galopantes » des situations sociales et économiques.

 


3. ADOPSED


  
En 1948, création du Centre Médico-Psychopédagogique (CMPP) de Strasbourg pour venir en aide aux enfants en situation d’échec scolaire. En 1959, un groupe d’enseignants travaillant au CMPP fonde l’ADOPSED (Association d’Orthopédagogues et de Psychopédagogues Spécialisés dans la rééducation des Enfants Dyslexiques) pour promouvoir des recherches concernant l’inadaptation scolaire et pour former des rééducateurs de la dyslexie. En 1962, 13 rééducateurs, nouvellement formés, sont agréés par la Sécurité Sociale Régionale.

En 1965, des formations similaires ayant lieu à Paris, Lille, Rennes, etc., le Ministère de la Santé Publique les officialise en créant le Certificat d’Aptitude à la Rééducation des Enfants Dyslexiques (CARED) qui sera préparé jusqu’en 1972 ; 71 candidats de l’ADOPSED l’obtiendront.

En 1972, fusion de la profession de rééducateur de la dyslexie avec celle d’orthophoniste et création d’un nouveau diplôme : le Certificat de Capacité d’Orthophoniste (CCO) délivré par le Ministère de l’Education Nationale.

L’Université Louis Pasteur confie la formation à l’ADOPSED sous le contrôle de la Faculté de Médecine. En 1986, près de 100 étudiants auront obtenu le CCO à Strasbourg. Pour coller à la nouvelle réalité, l’ADOPSED a remplacé, dans sa dénomination, le terme Orthopédagogues par Orthophonistes.

En 1986, réforme des études d’orthophonie, la Faculté de Médecine se charge elle-même de préparer les étudiants au CCO. Alors, n’étant plus engagée dans la formation initiale, l’ADOPSED intensifie les autres activités qu’elle menait en parallèle auparavant, à savoir la formation continue, non seulement des orthophonistes, mais aussi des professionnels de l’enfance inadaptée, des enseignants, des personnels pour l’aide aux personnes âgées et l’information des parents sur les problèmes d’inadaptation scolaire.

En octobre 1997, l’ADOPSED fusionne avec l’IFPP et le CAEFS pour former l’IFCAAD, mais continue de poursuivre ses buts associatifs au sein de cette recomposition structurale.

 



  IFPP     :        Institut de Formation Psychopédagogique Permanente
 CAEFS     :        Centre Alsacien d’Economie Familiale et Sociale
ADOPSED     :        Association D’Orthophonistes et de Psychopédagogues Spécialisés dans la rééducation des Enfants Dyslexiques.
 
Accueil